Stratégie retail

Comment Zouari entend renouveler le genre avec Le Grand Marché

Par Clotilde Chenevoy | le | Concepts

Dévoilé il y a quelques jours, Le Grand Marché est la vision de Moez-Alexandre Zouari de ce que doit être le commerce alimentaire frais. Et une première ébauche avant un développement national avec Invivo Retail.

Comment Zouari entend renouveler le genre avec Le Grand Marché
Comment Zouari entend renouveler le genre avec Le Grand Marché

Un commerçant à l’écoute des clients et du marché. Moez-Alexandre Zouari, qui a récemment racheté Maxi Bazar et Stokomani ou encore Picard pour partie et qui est aussi un franchisé de poids pour le groupe Casino, est un investisseur qui a une vision claire de ce qu’il veut. Ou plutôt de ce que les clients attendent ou sont en droit d’attendre. Après avoir dévoilé ses ambitions dans le discount, voici désormais ses appétences dans l’alimentaire et le frais.

A l’été 2021, l’homme d’affaires a racheté La Marnière, soit trois supermarchés situés à Maurepas, Plaisir et La Queue-les-Yvelines, vendant des produits frais. Leur positionnement est similaire à l’enseigne Grand Frais. Un an plus tard, le magasin de Maurepas est transformé, devenant Le Grand Marché. Ce concept a un parti pris clair : être attractif grâce à une offre riche et terroir. Comprendre par-là que Moez-Alexandre Zouari souhaite miser sur les producteurs locaux au maximum. Il y a par exemple plusieurs dizaines de variétés de tomates ou de fraises en ce moment. 

Des produits de qualité, du design et des hommes

Le supermarché de 1500m2 s’organise autour de 8 métiers traditionnels dont le fromager, le boucher, la poissonnerie, avec près de 40 % du chiffre réalisé avec l’espace fruits et légumes. Les clients peuvent aussi y acheter des produits alimentaires complémentaires comme de l’épicerie ou des produits bio. A côté des produits bruts, les équipes transforment aussi certains produits sur place, pour garantir là encore de la fraîcheur. On retrouve un esprit halle de marché avec un accent fort mis sur le design et l’agencement des produits. Chaque zone a un code graphique propre qui permet aux clients de se repérer facilement.

Découvrez le Grand Marché en photos :

Côté tarif, Le Grand Marché annonce se positionne sur « le bon produit au bon prix », avec le respect « d’une rémunération équitable pour les producteurs ». Le supermarché n’attaque pas sur un segment de prix bas. Mais selon le dirigeant, la consommation s’organise désormais en sablier, avec d’un côté le premium et de l’autre le discount. Sur le non-alimentaire, Moez-Alexandre Zouari s’attaque aux petits prix et pour l’alimentaire plutôt sur le haut du panier, avec Picard et donc Le Grand Marché… En revanche, qu’importe le positionnement tarifaire et la taille du panier, le dirigeant tient à ce que l’expérience client soit irréprochable et il mise sur l’excellence opérationnelle dans tous ses points de vente.

D’ailleurs dans le magasin de Maurepas, « les collaborateurs ne sont pas des vendeurs mais ils sont avant tout des artisans, pleinement investis pour proposer les meilleurs produits à leurs clients », peut-on lire dans la communication officielle. Ce sont eux qui se chargent de trouver les fournisseurs et ils se portent ainsi garants de la qualité.

Un premier pas avant un déploiement national

Le Grand Marché représente la première étape avant la création d’une chaîne nationale. En effet, ce point de vente est un avant-goût du projet en cours de construction avec Invivo Retail, dans le cadre de l’accord mené avec le spac 2MX Organic. Moez-Alexandre Zouari évoque un réseau de 150 à 200 magasins à venir, principalement des anciens Jardiland ou Gamm Vert. Et le dirigeant souhaite plutôt des indépendants à leur tête afin de maintenir le niveau de qualité et de service voulus. Rendez-vous à la rentrée pour en savoir plus sur Grand Marché Frais d’Ici avec une première ouverture attendue en 2023.

Pour en savoir plus:

Transférer cet article à un(e) ami(e)