Expérience client

Reportage : Le Printemps en mode live shopping

Par Clotilde Chenevoy | le | Relation client

Le Printemps a organisé le 23 juin sa première opération de live shopping appelée « En Mode Printemps ». En voici les coulisses.

Printemps a diffusé son premier live shopping le 23 juin, à 18h. - © CC / Républik Retail
Printemps a diffusé son premier live shopping le 23 juin, à 18h. - © CC / Républik Retail

17h30. Direction le 4e étage du Printemps Femme, au sein de l’espace dédié aux marques digitales qui se pare de couleurs acidulées. Des panneaux limitent l’accès aux clients et indiquent que la zone est réservée pour le premier live shopping de l’enseigne. Appelé « En Mode Printemps », il se déroule le 23 juin à 18h. Un plateau a été improvisé devant la tête géante de lapin rose. La scène a été aménagée avec des canapés et de la décoration, tandis que le nom du show s’affiche via les écrans au mur.

Cette configuration comme une émission est un parti pris. « Nous commençons avec quatre pilotes mais nous voulons instaurer un rendez-vous régulier, en allant plus loin que juste le téléshopping, précise Maud Funaro qui a rejoint il y a peu Le Printemps pour prendre la direction de la transformation de l’enseigne. Le ton est volontairement décalé, fun, comme une émission lifestyle. C’est un vrai test. Nous avons un gros enjeu de digitalisation de la vente à distance et également un véritable défi technique pour industrialiser le live shopping. »

Printemps a créé un plateau live shopping au sein de son espace Market dédié aux marques digitales. - © CC / Républik Retail
Printemps a créé un plateau live shopping au sein de son espace Market dédié aux marques digitales. - © CC / Républik Retail

Capitaliser sur les personals shoppeuses

Nous commençons avec quatre pilotes mais nous voulons instaurer un rendez-vous régulier.

Le premier thème retenu est la liberté retrouvée, avec le retour des sorties en terrasse et entre amies. Durant 20 minutes, plusieurs silhouettes seront présentées et les clientes pourront bénéficier de 10 % pendant le live sur la sélection de produits. Un jeu-concours est également organisé pour inciter les consommatrices à suivre l’intégralité du show. Il faut trouver dans le décor quel est l’article qui n’est pas vendu au Printemps.

Les internautes pouvaient réagir au show. - © D.R.
Les internautes pouvaient réagir au show. - © D.R.

17h45. Sur le plateau, Tatiana, personal shoppeuse de l’enseigne, sautille sur place, récite son texte telle une championne de boxe prête à monter sur un ring. C’est elle qui a été choisie pour animer le premier live shopping. Ingrid et Maryline vont également intervenir pour dynamiser l’ensemble avec des échanges de conseils ou encore des mini-jeux. Les trois maîtrisent les codes des réseaux sociaux en plus d’être très à l’aise face à la caméra. « Nous avons présenté le projet en interne et certaines se sont portées volontaires et il y a eu ensuite un processus classique de sélection », indique Maud Funaro.

17h50. Le stress se mélange à l’excitation sur tout le plateau alors que les équipes techniques Bambuser affine les derniers réglages. En effet, pour tester le live shopping Le Printemps capitalise sur le savoir-faire de ses personals shoppeuses et a conçu beaucoup de choses en interne mais le distributeur a externalisé la partie technique à la start-up suédoise. Cette dernière, à l’instar du canadien Spockee ou encore du français Caast, enchaîne les opérations de live shopping qui se multiplient dans le retail. Deux caméras sont utilisées pour alterner les plans et les angles.

Les équipes du siège mobilisées

Les équipes du siège sont venues nombreuses pour suivre ce premier live. - © CC / Républik Retail
Les équipes du siège sont venues nombreuses pour suivre ce premier live. - © CC / Républik Retail

Le plateau commence aussi à recevoir du public. Les équipes du siège des différents services impliqués sont aussi sur le pont et viennent assister à cette grande première. « Le live shopping c’est un projet très transverse », nous avait dit Bayrem Foudhaili, Head of OmniChannel & Digital de Printemps.com lors de la dernière édition de Retail Days. Installé dans un fauteuil, ordinateur sur les genoux, il a accès en temps réel aux connexions, commentaires et aux appels générés par le show. « Pendant le live shopping, nous mettons en avant un numéro que les clientes peuvent appeler pour être mise en relation avec un personnal shopper », précise-t-il.

18h. « Bonjour, Tatiana pour vous servir ». Le show est lancé, la personal shoppeuse détaille le menu pour les 20 prochaines minutes avec la battle de look entre Ingrid et elle, le jeu-concours, et surtout insiste sur l’offre de -10 % sur la sélection. Dans les premières minutes du show, il y a plus de 300 personnes connectées simultanément et cela continue de grimper.

Bayrem Foudhaili suit en direct les connexions au show et les effets sur le site Printemps.com. - © CC / Républik Retail
Bayrem Foudhaili suit en direct les connexions au show et les effets sur le site Printemps.com. - © CC / Républik Retail

Ce chiffre a son importance mais comme dans toutes les opérations de live shopping, c’est surtout le replay qui aura un vrai intérêt pour les ventes et le retour sur investissement. Bayrem Foudhaili s’enthousiasme toutefois en constatant que le show génère du trafic sur le site Printemps.com et des appels aux personals shoppers.

18h17. La fin du show se rapproche, Tatiana révèle qui a gagné le bon d’achat de 400 euros parmi les internautes ayant identifiés que la banane était le seul produit non vendu au Printemps. Le jeu a suscité énormément de commentaires. Quand le clap de fin tombe, les équipes se félicitent de cette première édition. Rendez-vous est pris la semaine prochaine, à 18h pour un nouveau show et les équipes vont, entre temps, se charger d’analyser cette première session pour améliorer les suivantes. Le Printemps est passé en mode agile.

Du live shopping aussi pour la clientèle chinoise

En parallèle de « En Mode Printemps », le distributeur réalise aussi des opérations de live shopping pour sa clientèle chinoise. Mais les codes ne sont pas les mêmes, ces consommateurs sont beaucoup plus matures sur le sujet et l’approche est plus shopping que show. Printemps passe par une plate-forme cross-border via wechat pour valoriser des articles.

Transférer cet article à un(e) ami(e)