Solutions et techno

Le live shopping particulièrement plébiscité par les jeunes femmes [Etude]

Par Clotilde Chenevoy | le | Omnicanal

D’après une étude d’Altavia ShopperMind menée avec OpinionWay, une jeune femme sur deux (moins de 25 ans) a l’intention d’avoir recours au live shopping dans les 6 prochains mois.

Nocibé fait des live tous les mardis, diffusés sur son site e-commerce. - © D.R.
Nocibé fait des live tous les mardis, diffusés sur son site e-commerce. - © D.R.

En un an, le live shopping est passé d’un vague projet à tester à un service à lancer urgemment et qui s’inscrit désormais dans la roadmap de la transformation digitale des distributeurs. La crise sanitaire est en effet venue secouer les habitudes de consommation et les consommateurs montrent un intérêt pour ce nouveau canal de vente, sans contact. D’après une étude d’Altavia ShopperMind, 28 % des Français ont l’intention d’y avoir recours dans les 6 prochains mois.

Il faut dire que les marques et enseignes ont multiplié les initiatives. Par exemple, Fnac Darty a décidé d’avancer très vite sur le sujet pour avoir une courbe d’apprentissage rapide dès 2020, nous a assuré Olivier Garcia, directeur produits (blanc, culturels et produits techniques) de Fnac Darty. Ou encore citons Les Galeries Lafayette ou le Printemps qui a équipé ses personal shoppers de matériel pour réaliser des shows en direct. In fine, 24 % des Français affirment avoir déjà entendu parler du phénomène et 27 % de ceux qui n’ont jamais utilisé le live shopping affichent un intérêt pour celui-ci.

Un canal de vente jugé innovant et rassurant

Dans la segmentation des fans de ce nouveau canal, on retrouve le profil des jeunes femmes de moins de 25 ans : 52 % affiche un intérêt pour le live shopping et 49 % a l’intention d’y avoir recours dans les 6 prochains mois. Autrement dit, le futur du commerce passera par le live shopping. D’autant que l’étude d’Altavia ShopperMind révèle que les consommateurs y voient de la praticité, en plus d’être jugé innovant (69 % des Français) et pertinent dans le contexte de crise sanitaire (70 % des Français).

Le live shopping apporte également une dimension événementielle qui augmente l’attrait de ce type de vente. Et bien qu’il s’agisse d’un nouveau canal de vente, pour plus de la moitié de jeunes femmes interrogées, il leur inspire confiance. Mieux, elles jugent que ce format s’adapte à leurs besoins, leur fait gagner du temps et contribue à améliorer l’image qu’elles se font du vendeur.

Pour autant, l’étude révèle que seulement 3 % a acheté en live shopping. Il reste donc encore de la marge de progression. Mais les retailers qui ont testé ce canal de vente l’assurent : le retour sur investissement est bien présent, avec des marges attractives. Après la découverte en 2020, 2021 devrait être une phase d’accélération pour le live shopping. En Chine, ce canal de vente a surfé sur le développement massif du live streaming qui augmenté de 183 % entre 2019 et 2020.

Méthodologie

Étude quantitative réalisée en ligne pour ALTAVIA par OpinionWay les 3 et 4 février 2021 auprès de 1007 Français âgés de 18 ans et plus.

Transférer cet article à un(e) ami(e)