Stratégie retail

E-commerce : tous les chiffres clés de 2020 à retenir

Par Clotilde Chenevoy | le | E-commerce

La Fevad vient de dévoiler le bilan de l’e-commerce pour l’année 2020, particulièrement bon pour la vente de produits et notamment l’alimentaire. Voici les 10 chiffres à retenir.

Le secteur du e-commerce (Produits et Services) a atteint 112 milliards d’euros en 2020. - © Rupixen by Unsplash
Le secteur du e-commerce (Produits et Services) a atteint 112 milliards d’euros en 2020. - © Rupixen by Unsplash

112 milliards d’euros

C’est le poids de l’e-commerce en France. Ce chiffre est en progression de 8,5 %. « C’est la première fois que la croissance n’est pas à deux chiffres, pointe Marc Lolivier, directeur général de la Fevad. Cela s’explique par la baisse des ventes des services comme le transport ou les loisirs ».

1,84 milliards de transactions

En 2020, il y a eu une hausse de 5,8 % des transactions en ligne, pour un volume global de 1,84 milliards. Les Français ont eu plus recours à des commandes en ligne, toutes catégories confondues. Selon Médiamétrie, il y a eu une augmentation du nombre de cyberacheteurs de 1,5 % sur le quatrième trimestre 2020, pour dépasser les 42 millions. Une performance qui n’était pas arrivée depuis 5 ans. Ces nouveaux acheteurs, plus le recours au télétravail, sont deux facteurs qui devraient permettre encore à l’e-commerce de progresser sur 2021.

Quels produits sont achetés en ligne ?
Quels produits sont achetés en ligne ? - © Fevad

13,4 %

Le poids de l’e-commerce dépasse symboliquement les 10 %, passant de 9,8 % à 13,4 %. « On gagnait environ un point tous les ans, avec la crise nous avons donc gagné 3 à 4 points dans la digitalisation du commerce », précise le directeur général.

61 euros

Le panier moyen sur internet remonte pour la première fois depuis 8 ans. Cette légère hausse provient de la baisse de la vente de titres transport et de la hausse des ventes alimentaires dont les paniers sont assez élevés.

54/46

Autre changement en 2020, le centre de gravité entre ventes de produits et de services a changé. Il est passé respectivement de 44/56 à 54/46. Le contexte sanitaire explique bien évidemment la chute de la vente de services, chiffrée à -10 % au global et à -47 % pour les acteurs du voyage-tourisme. Côté produits,  la tendance est à 32 % avec une vraie accélération sur la fin de l’année. Les catégories de la beauté/santé, produits techniques et mobilier/décoration sont celles non-alimentaire qui progressent le plus.

42 %

La croissance de l’e-commerce alimentaire est spectaculaire sur 2020, « d’autant que les magasins sont toujours restés ouverts », pointe Marc Lolivier. Dans le top 10 des sites et applications d’hypermarchés et de supermarchés, sur le 4e trimestre, Carrefour est en tête avec 14,998 millions de visiteurs uniques par mois, talonné par E.Leclerc qui est à 14,617 millions. Auchan ferme le podium à 9,883 millions de visiteurs uniques par mois.

8 165 000

Amazon reste toujours en tête des audiences des sites internet avec plus de 8 millions de visiteurs uniques par jour sur le quatrième trimestre. Cdiscount et Fnac arrivent en deuxième et troisième position avec respectivement 24 millions de 2,7 millions et 2 millions de visiteurs par jour.

+27 %

Les places de marché ont aussi bénéficié de la crise sanitaire avec une hausse de leurs volumes d’affaires de 27 %. Soit deux fois plus qu’en 2019. Pour le directeur général, les marketplaces sont un outil clé pour accompagner la digitalisation de nombreuses TPE/PME.  

41,8 %

Les abonnements au service de livraison prennent de l’ampleur et 41,8 % disent en avoir souscrit un. 15 % en ont même plusieurs. 74 % des Français ont opté pour Amazon Prime, 20,2 % pour Fnac et 19,7 % pour Cdiscount. Les raisons qui poussent principalement les consommateurs à souscrire à ce service sont la gratuité des frais de livraison (66,6 %) et la livraison express (44,3 %).

Les abonnements à la livraison progressent
Les abonnements à la livraison progressent - © Fevad Mediamétrie

+100 %

Sur l’ensemble de l’année, ce sont les enseignes magasins qui signent les meilleures performances sur internet avec des pics de croissance de +100 % sur chaque confinement. En 2020, leur chiffre d’affaires a augmenté en moyenne de +50 % par rapport à 2019 avec l’accélération des livraisons à domicile, du click & collect et du drive.

Transférer cet article à un(e) ami(e)