Solutions et techno

Les pharmacies Le Gall Santé Services testent le coupon numérique universel

Par Clotilde Chenevoy | le | Marketing

Céline Boultareau, directrice des opérations de Le Gall Santé Services revient sur la mise en place de coupons numériques universels qui simplifie l’accès et l’usage des promotions.

Pour Céline Boultareau, externaliser et automatisation la compensation est un vrai gain de temps. - © HighcoNifty
Pour Céline Boultareau, externaliser et automatisation la compensation est un vrai gain de temps. - © HighcoNifty

Les pharmacies, elles aussi, sont lancées dans une dynamique de digitalisation des officines. Dernier projet en date pour les pharmacies Le Gall Santé Services, c’est l’usage du coupon de réduction mobile universelle. « L’enjeu consiste à avoir une visibilité sur l’offre promotionnelle avec un accès simplifié pour le client et pour les pharmaciens », explique Céline Boultareau, directrice des opérations.  

Concrètement, les clients téléchargent des bons de réductions sur leur portable qui pourront être utilisés en caisse des officines sur simple présentation de leur smartphone. Le geste peut sembler banal, mais en réalité il se cache derrière cette opération une nouvelle technologie que HighcoNifty a mise au point.  

Une technologie accessible avec n’importe quel smartphone

Précisément, c’est la partie universelle qui fait la différence, autrement dit qui est utilisable dans les enseignes. En effet, le coupon de réduction digitale existe déjà, mais dans un cas, c’est le webcoupon et il est nécessaire de l’imprimer par ses propres moyens (imprimante du consommateur). Dans l’autres cas, il est émis par une enseigne et n’est utilisable qu’au sein de celle-ci.

La demande passe par le dépôt d’un dossier pour ensuite recevoir les codes afin de sécuriser l’opération. Le coupon papier représente 300 millions d’euros pour 3,5 milliards de coupons émis.

Le Gall Santé Services propose aux clients des promotions accessibles avec un coupon à télécharger sur leur smartphone. - © D.R.
Le Gall Santé Services propose aux clients des promotions accessibles avec un coupon à télécharger sur leur smartphone. - © D.R.

Dans le cas de la solution HighcoNifty, l’universalité est possible car toute la gestion de la solution reste chez le prestataire, qui interroge en temps réel la validité du coupon grâce à un système d’API relié au système de caisse. Il faut donc se connecter au plus grand nombre de caisses. HighCo Nifty y travaille avec le logiciel de gestion d’officine Smart Rx. Plusieurs milliers de pharmacies pourront utiliser la solution dès la fin de l’année. HighcoNifty prépare également son déploiement en GSA avec de nombreuses enseignes  Dans le cas de Le Gall Santé Services, il n’y a qu’un seul logiciel dans les 13 officines, ce qui a facilité le déploiement.  

«  L’objectif est d’avoir un parcours mobile sans couture, explique Nicolas Cassar, co-CEO HighCoNifty. Chaque année, le nombre de coupons papier baisse et les consommateurs adorent les promotions immédiates. Le coupon mobile universel permet de réaliser des campagnes avec des coupons sur des médias digitaux, avec un ciblage plus précis. »

Des clients preneurs mais à évangéliser

Après les quelques mois de tests, Céline Boultareau explique qu’il faut faire beaucoup de pédagogie auprès des clients pour qu’ils utilisent ces coupons. « Tous nos clients n’ont pas un téléphone moderne et un accompagnement est bien souvent nécessaire, détaille-t-elle. Mais ils sont plutôt réceptifs et preneurs de cette solution. Nous avons communiqué auprès de nos 70 000 clients encartés via des emailing et nous avons de la PLV et des stop-rayons dans les pharmacies. »

In fine, le gain est surtout au niveau des équipes des officines. « Externaliser totalement la gestion des coupons soulage les pharmaciens de la partie administrative et la compensation qui habituellement se fait en 1 à 3 mois avec les méthodes classiques, se compte désormais en jour », souligne la directrice des opérations.

Ce projet s’inscrit dans un souhait d’apporter plus de services en officine. Prochainement, les pharmacies proposeront la prise de rendez-vous en ligne, du click and collect avec l’envoi d’une photo d’une liste de courses à son pharmacien pour qu’il prépare tout. « Il faut de la digitalisation mais il est aussi nécessaire de simplifier les démarches », conclut Céline Boultareau.

Transférer cet article à un(e) ami(e)