Solutions et techno

Qu’est-ce que Carrefour Links, la nouvelle filiale de Carrefour ?

Par Clotilde Chenevoy | le | Data

Le groupe Carrefour vient d’annoncer la création de Carrefour Links, qui propose une suite logicielle d’analyses data pour améliorer l’expérience client. Tous les détails de cette nouvelle activité retail tech du retailer alimentaire.

Elodie Perthuisot, directrice e-commerce, transformation digitale et data chez Carrefour. - © D.R.
Elodie Perthuisot, directrice e-commerce, transformation digitale et data chez Carrefour. - © D.R.

Devenir le Netflix de l’alimentaire et proposer à chaque consommateur un site e-commerce et des promotions vraiment personnalisées. Voici en résumé les ambitions que le groupe Carrefour nourrit avec sa nouvelle entité Carrefour Links, fondée en partenariat avec Criteo, Google et Live Ramp. 

Pour cela, Carrefour entend capitaliser sur le trafic de son site qui atteint 15 millions de visiteurs par mois et aussi sur les données générées par les 70 millions de clients de l’enseigne, dont 50 millions sont encartés. Ces deux éléments vont alimenter la plate-forme Carrefour Links qui sera ensuite proposée aux annonceurs, avides de connaissances sur les clients. Le distributeur met entend bien prendre plus de parts sur le juteux marché du retail media, et ce, dans les 8 pays où Carrefour est présent.

23 % des articles mis au panier résultent de notre algorithme de recommandation. Ce chiffre était de 0 il y a un an. Nous avons une équipe qui travaille sur la prédiction des courses.

Rappelons que cette activité consiste à valoriser tous les points de contacts que l’enseigne a avec les consommateurs auprès des annonceurs. Par ailleurs, ce marché est estimé à 30 milliards d’euros dans le monde et 500 millions d’euros en France et devrait encore prendre de l’ampleur. En 2020, Carrefour indique que cette activité était en croissance de 50 % en 2020 et annonce un trafic mensuel de 15 millions de visiteurs en France. 

Le groupe Casino, avec sa filiale RelevanC, a déjà entamé une telle démarche de valoriser ses données et se positionne aussi au niveau international comme un fournisseur de solutions technologiques.

Une plate-forme pour partager la donnée avec ses partenaires

Via Carrefour Links, le distributeur et ses partenaires Criteo, Live Ramp et Google proposent donc aux marques et autres partenaires une plate-forme d’analyse de données mondiale pour améliorer l’expérience client en ligne et en magasin. L’enjeu de ces outils, commercialisé sous l’entité Carrefour Links, consiste donc à mieux utiliser la donnée de façon collaborative et in fine générer plus de ventes. Elodie Perthuisot, directrice e-commerce, transformation digitale et data chez Carrefour, souligne que « 80 % des clients attendent une offre personnalisée et c’est aussi une attente forte pour les marques. » Et d’ajouter : « 23 % des articles mis au panier résultent de notre algorithme de recommandation. Ce chiffre était de 0 il y a un an. Nous avons une équipe qui travaille sur la prédiction des courses. »

La suite logicielle se compose de quatre familles de solutions :

• Capture : trouver de nouveaux clients et prospects pour une marque.

• Convert : rendre l’expérience plus fluide, pour améliorer la conversion tout au long du parcours d’achat (en ligne, mais aussi en omnicanal avec la bonne offre au bon moment).

• Converse : développer une relation durable avec les clients Carrefour.

• Comprehend : piloter l’activité et les performances de façon moderne et autonome, avec une vue à 360 degrés du parcours d’achat du client.

L’offre de Carrefour a été conçu en partenariat avec Criteo, Live Ramp et Google. - © D.R.
L’offre de Carrefour a été conçu en partenariat avec Criteo, Live Ramp et Google. - © D.R.

Carrefour Links s’inscrit dans la transformation digitale du groupe

Logo de la nouvelle filiale Carrefour Links - © Carrefour
Logo de la nouvelle filiale Carrefour Links - © Carrefour

La directrice a rappelé que ce projet s’inscrit dans la transformation digitale du groupe et le plan Carrefour 2022 pour lequel 2,8 milliards d’investissements par an, sur 5 ans, sont investis dans le digital. Elodie Perthuisot a ainsi évoqué la création d’un data lake mondial qui stocke 6 milliards de données.

« Mais ce n’est pas suffisant d’avoir la donnée, il faut savoir l’utiliser et aider les équipes à prendre des décisions business grâce à elles », indique la directrice. Carrefour a ainsi créer une data factory pour aider les équipes à monter en compétence sur le sujet et à s’acculturer à la data.

Parmi les autres investissements réalisés, Carrefour a aussi étoffé ses équipes avec des data scientists répartis dans les différents pays du groupe, et continue la migration de ses outils sur le cloud. 25 % des applications l’étaient fin 2020, et Elodie Perthuisot souhaite atteindre les 50 % d’ici 2022 et cible à termes 100 %.

La directrice n’a pas communiqué sur des chiffres précis quant au développement de Carrefour Links. Elle a simplement souligné qu’il s’agit « d’une nouvelle ligne d’activité et qu’il est trop tôt pour donner des objectifs financiers. » 

Transférer cet article à un(e) ami(e)