Stratégie retail

Bernard Cherqui (Mondial Tissus) : « Nous ciblons une croissance de 20 % »

Par Clotilde Chenevoy | le | Enseignes

Mondial Tissus engrange d’excellents résultats, mais pour Bernard Cherqui, président du directoire, il ne faut pas arrêter d’innover. D’où l’extension en Espagne avec un grossiste, le développement des services ou encore les réflexions sur la seconde main.

Bernard Cherqui, président du directoire de Mondial Tissus. - © Mondial Tissus
Bernard Cherqui, président du directoire de Mondial Tissus. - © Mondial Tissus

Comment s’est comportée l’activité au premier semestre 2021 ?

Le premier semestre a été excellent, nous sommes à +25 % par rapport à 2019, notre année de référence car 2020 a été trop atypique. C’est le résultat d’une tendance de fond, beaucoup de gens investissent dans des machines à coudre. Nous avons formé 15 000 personnes dans nos ateliers en 2019. Autre point positif, nous n’avons pas eu à fermer nos magasins. Notre chiffre d’affaires en 2020 était de 140 millions d’euros et nous tablons en 2021 sur une croissance de l’ordre de 20 % par rapport à 2019.

Qu’en est-il de votre maillage ?

Le réseau compte aujourd’hui 111 points de vente et nous ciblons d’atteindre 150 magasins d’ici fin 2025. Notre rythme d’ouverture est assez soutenu depuis 3 ans avec 30 nouvelles boutiques, en propre et en franchise. Nous avons encore du potentiel avec 30 à 40 villes à couvrir et concernant Paris intra-muros, nous pourrions ouvrir 5 à 6 magasins facilement. Le principale défi consiste à trouver des bons emplacements et surtout des locaux avec des conditions locatives cohérentes avec notre concept. Je suis convaincu que nous aurons des opportunités à venir car certaines enseignes sont en difficulté.

Vous avez ouvert récemment un nouveau format à Paris, dans le 15e arrondissement. Etes-vous satisfait des résultats ?

C’est une ouverture exceptionnelle. C'était un pari pour nous de savoir si le concept fonctionnerait dans un format plus petit. Mais bien que cela soit le plus compact de nos points de vente, il représente un chiffre d’affaires qui équivaut à un bon magasin Mondial Tissus. Nous avons pris le parti de valoriser les services qui fonctionnent très bien, que cela soit pour de la confection sur-mesure ou pour les ateliers.

L’espace création de la boutique parisienne rencontre un vif succès. - © CC / Républik Retail
L’espace création de la boutique parisienne rencontre un vif succès. - © CC / Républik Retail

Pas de version Mondial Tissus City à venir ?

Nous sommes en réflexion sur un concept de 100 m2. Cela suppose de créer quelque chose de nouveau avec beaucoup de digital pour proposer un méga showroom. Ce type de format pourrait être pertinent sur Paris mais jusqu’à présent nous n’en avons pas eu besoin.

Les services représentent un relais de croissance important pour vous…

En effet, nous testons beaucoup de choses. Ainsi, en Rhône-Alpes, nous expérimentons un service de pose à domicile. Il est proposé dans une dizaine de magasins et c’est une personne interne dédiée qui s’occupe de réaliser les prestations. Nous verrons si, à termes, nous passons par des prestataires, mais au lancement, il nous a semblé important d’avoir totalement la main pour apprendre.

Nous étudions comment proposer de la seconde main avec troc au kilo. Si nous y allons c’est pour lancer un véritable business client.

Autre test mené dans trois magasins, nous mettons à disposition de nos clients des machines en libre-service quand celles-ci ne servent pas à un atelier. Mondial Tissus peut devenir un tiers lieu pour venir passer un moment autour de la couture.

Enfin nous regardons aussi la seconde main avec le troc au kilo. Les clients ramènent du tissu en échange de bons d’achats. Ces produits seront remis en vente auprès de couturiers cherchant des chutes. Nous travaillons sur le concept pour qu’il devienne un véritable business. C’est complexe à mettre en place au niveau opérationnel et il faut racheter au bon prix pour modéliser le service.

A l’international, quels sont vos plans de croissance ?

En Belgique, nous avons repris Mondial Textile il y a trois mois. Ce réseau composé de 8 magasins en Wallonie va basculer aux couleurs de Mondial Tissus. Il y a un gros chantier interne pour harmoniser les outils, en leur apportant une activité en ligne qu’ils n’ont pas par exemple, tout en gardant leur force sur la confection. Le web représente donc un levier de croissance important. Nous réalisons actuellement 10 % de notre résultat en ligne et nous n’avons pas de cannibalisation. Nous nous donnons un an pour tout faire, puis en 2022, nous ciblons une croissance sur la Flandre. Nous devrons traduire notre site et notre concept d’ici là.

Par ailleurs, nous avons également un projet en Espagne. Nous avons noué un partenariat avec un grossiste en mercerie. Il distribuera dans un premier temps nos produits, et dans un second temps, nous attaquerons ce marché en ouvrant des magasins.

Mondial Tissus célèbre ses 40 ans cette année. - © Mondial Tissus
Mondial Tissus célèbre ses 40 ans cette année. - © Mondial Tissus

Vous célébrez cette année vos 40 ans. Comment allez-vous marquer cette étape ?

Cela sera surtout un temps fort interne. Nous allons organiser deux jours de convention pour remercier les équipes. Elles ont été très soudées sur les 12 derniers mois. En revanche, nous ne sommes pas des habitués de la promotion donc il n’y aura pas d’opérations sur les prix pour les clients. Nous proposerons plutôt des opérations affinitaires avec nos clients comme l’opération des 40 ans Tissus Challenge, qui incite les clients à être créatifs et à poster en ligne des images de leur création.

Notre stratégie pour attirer les consommateurs consiste plutôt à réaliser des campagnes affinitaires et qualitatives, en utilisant nos datas avec une grande finesse d’analyse. Par exemple, durant l’été, nous avons comparé nos ventes avec notre fichier client afin de cibler ceux qui n’étaient pas revenus depuis longtemps.

Combien de personnes sont membres de votre programme de fidélité ?  

Environ 2/3 de nos clients sont membres du programme de fidélité, ce qui représente plus d’1,5 million de personnes. En 2022, nous le ferons évoluer pour mieux récompenser et reconnaître nos plus fidèles clients. Nous avons bénéficié de la crise mais il ne faut pas rester endormi.

Les chiffres clés de Mondial Tissus. - © D.R.
Les chiffres clés de Mondial Tissus. - © D.R.

Transférer cet article à un(e) ami(e)