Stratégie retail

Le digital représente 12 % du chiffre d’affaires d’Auchan France

Par Clotilde Chenevoy | le | E-commerce

L’e-commerce est l’un des leviers de croissance d’Auchan en France. Cette ambition se traduit par la multiplication des drives piétons. L’objectif est d’atteindre les 200 d’ici fin 2021.

Le format drive piéton permet à Auchan de s’implanter en milieu urbain. - © Auchan
Le format drive piéton permet à Auchan de s’implanter en milieu urbain. - © Auchan

« Notre redressement est une réalité ». C’est le principal message qu’Yves Claude, président non-exécutif d’Auchan Retail et porte-parole d’ELO (holding incluant Auchan Retail, New Immo Holding et 49,9 % d’Oney Bank) a fait passer lors de la présentation des résultats semestriels.

Tous les indicateurs ne sont pas au vert, notamment au niveau des ventes en Europe de l’Ouest. Auchan Retail affiche un chiffre d’affaires au premier semestre 2021 de 14,847 milliards d’euros, en recul de 3,2 % (-2 % en comparable).

Le groupe lourdement touché par les mesures sanitaires 

La direction pointe les difficultés rencontrées à cause du covid-19 qui ont eu de lourdes conséquences dans certains pays comme la France. « 60 % du  chiffre d’affaires d’Auchan France est réalisé dans des centres commerciaux de plus de 20 000 m², précise le porte-parole. Et 40 % de la baisse de revenus du 1er semestre est portée par 10 hypermarchés. » 

60 % du  chiffre d’affaires d’Auchan France est réalisé dans des centres commerciaux de plus de 20 000 m². Et 40 % de la baisse de revenus du 1er semestre est portée par 10 hypermarchés.

La Défense souffre de la baisse du trafic liée au télétravail, celui de Marne-la-vallée ne bénéficie plus du flux touristique avec la fermeture du parc Disney et l’hypermarché proche de la Belgique a perdu la clientèle transfrontalière. « Et je n’évoque pas la fermeture des rayons non-alimentaires », ajoute Yves Claude. Au global, « la performance en France n’est pas bonne », lâche le responsable.

En revanche, le porte-parole se réjouit de l’amélioration de la rentabilité d’Auchan. +140 % en deux ans pour l’Hexagone (voir les slides des résultats en bas de page). Une performance qui découle entre autres du plan Renaissance, qui doit permettre à l’entreprise d’améliorer son efficacité opérationnelle.

« Il est important de transformer notre modèle là où c’est nécessaire, souligne le porte-parole. Le plan Renaissance devait s’arrêter en 2022 et nous sommes en train de réfléchir à un Renaissance 2, Renaissance 3 etc. »

Le digital, l’un des 5 leviers du redressement d’Auchan

Le clik & collect devient un must have dans les magasins. - © Auchan
Le clik & collect devient un must have dans les magasins. - © Auchan

Pour relancer les ventes en France, Auchan compte utiliser plusieurs leviers dont celui du digital. L’activité représente aujourd’hui 12 % du chiffre d’affaires d’Auchan France (+31 % en 2 ans). Le drive piéton reste le format de prédilection de l’enseigne. Au 27 août, Auchan dispose d’un maillage de 71 drives et vise les 200 d’ici la fin de l’année. « Auchan a fortement investi dans ce format qui permet d’être présent dans un environnement urbain, estime Yves Claude. La place de leader ou de meilleur est encore à prendre. »

Les 5 leviers du plan de redressement d’Auchan en France. - © Auchan
Les 5 leviers du plan de redressement d’Auchan en France. - © Auchan

Au global au niveau des tous les pays, la part du digital atteint 7,4 % du CA (+45 % en deux ans). Les ambitions de croissance sont identiques. Le drive piéton est un modèle qui s’exporte par exemple en Urkaine. Mais la croissance passe aussi par la signature de partenariats sur du service. Citons ainsi l’alliance avec Ocado en Espagne. La construction d’un entrepôt robotisé devrait démarrer dans les prochains mois. Auchan travaille également avec Glovo au Portugal, Espagne, Ukraine, Roumanie et Pologne pour un service de livraison à domicile. Ce partenariat représente 15 000 commandes en moyenne par semaine, pour un chiffre d’affaires additionnel de 15 millions d’euros par an.

En France, Auchan teste la livraison en 15 minutes depuis le 23 août. Il maitrise le service de A à Z : un dark store a été créé dans un supermarché et les pickeurs-livreurs sont des collaborateurs du magasin. 

L’activité digitale progresse au sein d’Auchan retail. - © Auchan
L’activité digitale progresse au sein d’Auchan retail. - © Auchan

Valiuz ou la puissance d’une donnée client qualifiée

Enfin, qui dit digital dit data. Auchan attend beaucoup de Valiuz, la filiale du groupe Mulliez qui concentre les datas clients qualifiés de 50 millions de clients des enseignes du groupe.

« Les premières coopérations portent sur la génération de chiffre d’affaires additionnel sur des cibles stratégiques ou à l’acquisition de nouveaux clients et gain de parts de marché sur les zones géographiques activées », indique l’enseigne.

Auchan annonce par exemple avoir amélioré de 18 % l’identification des internautes afin d’offrir une meilleure personnalisation du site. Soit un premier pas pour générer plus de ventes. Reste à voir si la qualité de la logistique suivra les ambitions digitales du distributeur pour fidéliser les clients.

Les principaux résultats d’Auchan Retail en images : 

Des résultats plombés par le covid-19 - © Auchan
Des résultats plombés par le covid-19 - © Auchan

Des résultats disparates par pays - © Auchan
Des résultats disparates par pays - © Auchan

L’ebitda progresse encore. - © Auchan
L’ebitda progresse encore. - © Auchan

Le plan Renaissance a permis de générer des économies. - © Auchan
Le plan Renaissance a permis de générer des économies. - © Auchan

Transférer cet article à un(e) ami(e)