Stratégie retail

Fnac Darty crée un rayon-concept pour son offre de mobilité urbaine douce

Par Clotilde Chenevoy | le | Concepts

Depuis janvier, Fnac Darty commercialise des scooters électriques. Son offre de mobilité urbaine douce est désormais complète, de l’hoverboard à la voiture. Le distributeur a désormais créé un rayon-concept pour lui offrir une place de choix dans ses magasins. Le déploiement se fera sur 2021 dans une centaine de magasins.

Le scooter Red Electric est vendu depuis janvier chez Fnac et Darty. - © Sarah Bastin
Le scooter Red Electric est vendu depuis janvier chez Fnac et Darty. - © Sarah Bastin

Mettre toute la mobilité sous un même toit. Tel est l’ambition de Fnac Darty qui ne cesse d’étoffer son offre de mobilité urbaine douce depuis 2019. Hoverboards, trottinettes, vélos, voitures et désormais scooters. L’offre électrique du groupe a explosé en à peine deux ans. D’ailleurs, le succès est tel que Fnac Darty a repensé son rayon pour créer un nouveau concept qui sera déployé en 2021 dans une centaine de points de vente.

« Les magasins Darty République et Fnac La Défense sont nos deux magasins pilotes, indique Olivier Garcia, directeur produits (blanc, culturels et produits techniques) de Fnac Darty. Le rayon fera désormais entre 100 à 200 m². L’idée est d’enrichir l’offre avec des accessoires et tout autre produit ou service en lien avec l’écosystème de la mobilité urbaine et intelligente. C’est une diversification qui répond aux attentes des consommateurs. »

Les magasins Darty République et Fnac La Défense sont nos deux magasins pilotes. Le rayon mobilité fera désormais entre 100 à 200 m² dans une centaine de points de vente. L’idée est d’enrichir l’offre avec des produits ou services en lien avec l’écosystème de la mobilité urbaine et intelligente.

Fnac Darty a par exemple noué un partenariat avec Cyclofix, spécialiste de la réparation à domicile, et un test d’un atelier intégré dans le magasin est en cours dans les deux magasins pilotes. Le directeur lorgne aussi la location de vélo et le succès de Véligo, avec là aussi peut-être un partenariat à nouer. « Il y a beaucoup de choses à faire », se réjouit-il.

Un début très opportuniste

Les débuts du groupe dans la mobilité ont commencé il y a trois ans lors d’un déplacement au Consumer Electronics Show, la grand-messe des produits high tech qui se tient chaque année à Las Vegas. De nombreux visiteurs utilisaient alors des hoverboards pour circuler dans ce salon gigantesque. Pour Olivier Garcia, importer ce produit en France s’est naturellement imposé et c’est comme ça que Fnac a mis un pied dans la mobilité. Ou plutôt une roue.

« Nous avons été les premiers à importer des hoverboards en France, il y a eu un véritable effet de mode avec des gros scores, commente le directeur. Nous avons commencé dans la mobilité de manière opportuniste mais face à l’émergence des acteurs de free floating et des trottinettes électriques, il nous a semblé pertinent d’aller dans cette voie. » En 2019, il s’est vendu 400 000 trottinettes électriques dont 100 000 proviennent des rayons de Fnac Darty. La dynamique s’est maintenue en 2020, avec des ventes en hausse de 40 %. 

L’offre s’est ensuite étoffée avec le vélo dont les ventes ont été dopées grâce aux grèves de l’époque. Fnac Darty a ensuite détonné en ajoutant à son catalogue une voiture électrique. « Le projet Ami a commencé à l’été 2019, se souvient Olivier Garcia. Citröen nous avait contactés pour ajouter des bandeaux publicitaires mais quand nous avons découvert qu’il s’agissait d’un modèle sans permis qui pouvait se brancher sur n’importe quelle prise, il nous a semblé logique de la proposer pour étoffer notre offre mobilité. » Le directeur se dit satisfait des ventes. Ainsi, sur les 2500 modèles écoulés, 25 % l’ont été via Fnac Darty.

Une cible différente et une approche qui suit les codes de la tech

Un succès qui s’explique par un maillage et une approche différente. « Les concessionnaires ne sont généralement pas installés en centre-ville comme Fnac, nous touchons une autre clientèle, pointe le dirigeant. Le discours est aussi différent, nous valorisons surtout le côté innovant et high tech et la communication s’est notamment faite via les réseaux sociaux avec des vidéos. Il nous manquait plus que le scooter pour avoir une offre complète. »

C’est donc désormais chose faite depuis janvier 2020 via un partenariat signé avec Red Electric pour la distribution de la gamme Model E. Le fabricant français a conçu un deux-roues électrique qui dispose d’une autonomie de 300 kilomètres. «  Or, 75 % des Français se déplacent à moins de 5 kilomètres par jour, précise Olivier Garcia. Les premiers modèles sont arrivés courant novembre dans une trentaine de magasins. » Et le directeur annonce déjà qu’un autre modèle viendra s’ajouter dans les prochains mois et que des constructeurs automobiles font aussi des appels du pied à Fnac Darty pour investir les rayons Fnac Darty. Définitivement, la mobilité douce devient un axe de diversification majeur.

Pour le lancement de la gamme des scooters, Fnac Darty reprend les codes utilisés pour Ami et tranche avec les habitudes de communication des constructeurs de scooters : 

Transférer cet article à un(e) ami(e)