Solutions et techno

Decathlon commercialise ses premières chaussures avec NFT

Par Clotilde Chenevoy | le | Marketing

Decathlon fait ses premiers pas dans le Web3 en incluant dans la vente de ses sneakers Kipsta Barrio, cocréées avec Sean Garnier, des NFT. Ils permettront d’aller plus loin dans l’expérience autour du produit et avec le sportif.

Le modèle Barrio Séan Garnier édition limitée est vendu 50 euros incluant un NFT. - © Decathlon
Le modèle Barrio Séan Garnier édition limitée est vendu 50 euros incluant un NFT. - © Decathlon

Le NFT commence à se trouver des cas usages dans le retail mass-market. En effet, si les spéculations qui existent autour des œuvres d’art font beaucoup parler de cette technologie, le Non-Fungible Token représente un atout pour les enseignes en tant que certificat digital ou pour créer de nouvelles expériences. Decathlon vient ainsi de mettre en vente mardi 26 avril sa première paire de sneakers associées avec un NFT. Un scénario que Printemps teste en ce moment avec son magasin virtuel avec un volet plus artistique. Chez Decathlon, c’est Valentin Auvinet qui pilote le sujet.

Rappelons qu’un NFT est un programme numérique infalsifiable qui peut jouer le rôle de certificat mais aussi bien plus car une marque peut toujours interagir avec ce jeton numérique. Elle ne suit donc plus un client mais un produit. (Lire notre Guide NFT et Retail).

Un NFT pour aller plus loin dans l’expérience client

Decathlon a associé un NFT à chaque exemplaire de son modèle Barrio Séan Garnier édition limitée. - © Decathlon
Decathlon a associé un NFT à chaque exemplaire de son modèle Barrio Séan Garnier édition limitée. - © Decathlon

Si on revient au cas Decathlon, l’enseigne de sport a donc noué un partenariat avec le champion du monde de freestyle Séan Garnier et la Team S3 pour co-créer des sneakers de Street Football. Elle dépose au passage quelques brevets sur la conception de sa chaussure. Une démarche somme toute assez classique pour l’enseigne ou le secteur de la mode. Sauf que Decathlon innove cette fois et met un premier pied dans le Web3 avec la création de 2008 NFT, un pour chaque exemplaire de chaussures, vendues 50 euros pièce.

Avec ce NFT basé sur la blockchain Tezos, au-delà de certifier que le consommateur a bien en sa possession un produit original, ce dernier pourra aussi accéder « à des expériences personnalisées et exclusives avec le champion du monde… un ticket d’or qui prolonge l’expérience ! » En revanche, si Monoprix déploie beaucoup d’efforts pour guider ses clients dans la découverte de cette technologie, Decathlon reste très sobre sur ce premier lancement. A suivre.

Transférer cet article à un(e) ami(e)