Solutions et techno

Data : LVMH s’associe avec Google Cloud et crée une academy

Par Clotilde Chenevoy | le | Data

A l’occasion du salon Vivatech, LMVH a annoncé son partenariat avec Google Cloud pour accélérer sur l’usage de la donnée grâce à l’intelligence artificielle et sur l’acculturation des équipes à la data avec la création d’une academy.

LVMH a annoncé lors d’une conférence de presse à Vivatech son partenariat avec Google. - © CC / républik retail
LVMH a annoncé lors d’une conférence de presse à Vivatech son partenariat avec Google. - © CC / républik retail

La data, le nouvel or noir du retail. Cela fait des années que ce mantra tourne dans les organisations, mais peu de distributeurs ont vraiment réussi à s’emparer pleinement de ce sujet. Chez LVMH, la donnée est un sujet clé et de nombreux projets ont émergé au sein des différentes maisons mais il souhaite accélérer sur le sujet et même adopter une approche transverse entre les enseignes.

C’est dans cette optique que le groupe a signé un partenariat avec Google Cloud pour accélérer sur le traitement des données grâce à l’intelligence artificielle et également pour former l’intégralité des personnes du groupe à l’importance de la donnée qui soutient tous les projets de digitalisation menés dans la douzaine de maisons du groupe. On retrouve ainsi l’esprit du partenariat que Carrefour a mis en place avec Google également et qui lui a par exemple permis de créer Carrefour Links, une plateforme mondiale de retail media.

Les chantiers digitaux de LVMH. - © CC / Républik Retail
Les chantiers digitaux de LVMH. - © CC / Républik Retail

« Nous avons investi avant la crise sur ce sujet mais nous avons dû accélérer de nombreux sujets en 2020, explique Frank Le Moal, CIO de LVMH. Par exemple Dior, du jour au lendemain, a dû fermer ses boutiques et trouver un nouveau mode opératoire pour garder le lien avec ses clients. En quelques semaines, 400 iPhones ont été donnés aux équipes pour accéder à la base clients et à la base des produits. Autre projet chez Benefit, les équipes ont utilisé Instagram pour réaliser du live shopping. Nous étions bien positionnés sur ces sujets de digitalisation mais désormais tous les projets sont conçus avec une approche omnicanale et nous voulons étoffer les services. La data et l’intelligence artificielle vont nous permettre de mieux interagir avec nos clients. »

Google apporte ses briques techniques et son savoir-faire dans l’analyse de la data

Ainsi, avec Google Cloud, LVMH va déployer un socle technique commun pour toutes les maisons, avec un hébergement des données qui se fera sur le data center le plus pertinent selon la localisation des magasins de l’enseigne pour optimiser la disponibilité des données. En revanche, il n’y aura pas de partage de data entre les maisons car cela supposerait d’obtenir le consentement des clients pour cela.

La mutualisation portera sur la création de nouveaux algorithmes, co-développés entre les équipes de LMVH et Google. « Nous voulons faire des choses qui n’existent pas entre nos groupes et l’IA va nous permettre de gagner en agilité”, assure Frank Le Moal.

Création de la LVMH Google Academy pour acculturer tous les métiers à la data

Au-delà du partenariat technique, l’alliance porte également sur l’humain.  »Les sujets autour de la data concernent tout le monde dans le groupe et de tous les métiers, estime Frank Le Moal. Pour acculturer les équipes, nous avons besoin de la force de frappe de Google."

Les deux groupes créent la LMVH Google Academy qui prendra place au sein de Station F, à côté de la maison des start-ups. Le lieu servira à la formation des équipes de tous les secteurs, avec un cursus diplômant. Chaque promotion se composera de 10 à 20 personnes, avec des sessions adaptées au niveau des métiers. LVMH compte aussi mixer les compétences de ses maisons pour un échange de bonnes pratiques.   

Transférer cet article à un(e) ami(e)