Stratégie retail

E-commerce & textile : la dynamique de 2020 se poursuit en 2021

Par Clotilde Chenevoy | le | E-commerce

La Fevad a donné le coup d’envoi du salon Paris Retail Week en dévoilant les chiffres de l’e-commerce, en partenariat avec Kantar, et avec un focus spécifique sur la mode réalisé par l’IFM.

Le montant moyen des transactions e-commerce sur le T2 2021 demeure stable, à 63 euros. - © Negative Space
Le montant moyen des transactions e-commerce sur le T2 2021 demeure stable, à 63 euros. - © Negative Space

+24,9 %. Les ventes en ligne surfent toujours sur une croissance dynamique sur le deuxième trimestre 2021, selon une étude de la Fevad dévoilée pour l’ouverture de salon Paris Retail Week. En valeur, cela représente 32,4 milliards d’euros. Cette croissance reste toutefois à pondérer car sur la même période en 2020, la France entrait en confinement, avec un arrêt brutal de la vente de services qui entre dans les calculs. Kantar a chiffré que sur cette période, c’est 1 million de cyberacheteurs qui se sont ajoutés.

L’étude souligne également que les résultats des ventes internet du second trimestre des commerces physiques ont dépassé leur niveau record de l’an dernier. Le troisième confinement a en effet accéléré les ventes en ligne : +35 % vs avril 2020 soit +141 % vs avril 2019.

Au global sur le deuxième trimestre 2021, le chiffre d’affaires e-commerce des enseignes magasins a augmenté de 8 % comparé à la même période en 2020, ce qui équivaut au double comparé à la même période en 2019. « L’e-commerce représente 5 % du PIB français », a annoncé Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. 

Les ventes e-commerce par catégorie de produits. - © D.R.
Les ventes e-commerce par catégorie de produits. - © D.R.

Forte croissance de l’e-commerce pour le textile et l’habillement

Concernant la mode, sans surprise, les résultats sont aussi dynamiques. Selon les données d’IFM Panel, les ventes en ligne d’habillement et de textile ont bondi de 22,2 % en 2020, contre 3,2 % en 2019. Cette croissance fulgurante s’explique par la crise sanitaire et la fermeture des magasins pendant les différents confinements. L’analyse met en évidence que parmi les différents circuits de distribution, les chaînes de grande diffusion sont les grandes gagnantes avec une croissance de 72,5 % par rapport à 2019.

Cette progression se poursuit en ligne sur 2021. Ainsi, au cours des sept premiers mois de l’année, les résultats sont en croissance de 24,2 % par rapport la même période en 2020. D’ailleurs cette amélioration se retrouve aussi dans les commerces physiques, avec une amélioration des résultats de 4,9 %.

En cumulé, web et magasins, les indicateurs sont aussi au vert avec un CA en hausse de 8,8 % par rapport à janvier-juillet 2020. Toutefois, ces résultats sont en dessous des niveaux de 2019, se situant à -13,4 % par rapport aux sept premiers mois de 2019. « De nouveaux équilibres sont en train de se mettre en place entre achat web et magasin et l’e-commerce va représenter très vite un quart du marché », conclut l’IFM.

Selon Kantar, Zalando devient le premier site de vente de mode en ligne. - © D.R.
Selon Kantar, Zalando devient le premier site de vente de mode en ligne. - © D.R.

L’omnicanal reste le modèle payant. - © D.R.
L’omnicanal reste le modèle payant. - © D.R.

La poussée du digital dans la mode se confirme en Europe, sauf en Italie, selon Kantar. - © D.R.
La poussée du digital dans la mode se confirme en Europe, sauf en Italie, selon Kantar. - © D.R.

Focus sur le Top 20 des sites e-commerce par Médiamétrie :

Mediamétrie a dévoilé le TOP 20 des sites e-commerce par écran. - © Médiamétrie
Mediamétrie a dévoilé le TOP 20 des sites e-commerce par écran. - © Médiamétrie

Top 20 des sites e-commerce visités en France selon Médiamétrie. - © Médiamétrie
Top 20 des sites e-commerce visités en France selon Médiamétrie. - © Médiamétrie

Transférer cet article à un(e) ami(e)