Solutions et techno

Supply chain : Naturalia adopte la technologie d’Ocado pour doper son e-commerce

Par Clotilde Chenevoy | le | Supply chain

Allon Zeitoun, directeur général de Naturalia, a annoncé qu’à partir de la rentrée l’enseigne utilisera l’arme logistique Ocado pour doper son e-commerce en Ile-de-France.

Allon Zeitoun, lors d’une conférence digitale, a annoncé, entre autres, le partenariat avec Ocado. - © D.R.
Allon Zeitoun, lors d’une conférence digitale, a annoncé, entre autres, le partenariat avec Ocado. - © D.R.

Après Monoprix Plus, Géant Plus, les consommateurs pourront découvrir à la rentrée Naturalia Plus. En effet, Allon Zeitoun, directeur général de Naturalia, a annoncé jeudi 15 avril que l’enseigne allait s’appuyer sur la technologie robotisée Ocado, exploitée par la filiale O’Logistique du groupe Casino, pour améliorer la gestion de sa supply chain e-commerce. L’objectif ? Doper son activité e-commerce avec un service premium.

Le dirigeant ne donne aucune donnée chiffré, valorisant juste la croissance des ventes en ligne en 2020 : +150 %. Ce résultat s’explique par de multiples facteurs :

- le contexte. L’enseigne affiche d’ailleurs un chiffre d’affaires en hausse de 22,4 % (395 millions d’euros) 

- le déploiement du click and collect. Le service est proposé depuis 2020 dans 67 magasins.

- le test du drive avec deux implantations. 

Avec Ocado, nous ciblons le plein de courses pour plusieurs semaines avec des paniers à plus de 150 euros, tandis qu’avec Amazon nous sommes sur des courses flash. Ce sont deux occasions de consommation différentes qui cohabitent.

Ces deux services seront fortement développés en province mais pour Paris et l’Ile-de-France, l’enseigne spécialisée bio capitalise sur l’arme logistique du groupe qu’est la plate-forme robotisée de Fleury-Mérogis et ainsi proposer de la livraison à domicile.

Une logistique urbaine gérée au cordeau

« Nous voulons offrir la meilleure expérience omnicanale, ambitionne Allon Zeitoun. Les principaux irritants de l’e-commerce portent sur les manquants et la substitution des produits, la livraison qui arrive en retard, ou le chauffeur désagréable. En nous associant à Ocado, nous voulons améliorer le service aux clients. »

En effet, la grande force de l’outil technologique Ocado est sa gestion de bout en bout du processus de commande e-commerce. Via Ocado Smart Platform, la filiale O’logistique qui exploite l’entrepôt de Fleury-Merogis pilote à la fois l’approvisionnement de la plate-forme, la gestion des DLC, la préparation des commandes par les robots, ainsi que l’expédition vers le client final avec une livraison sur un créneau d’une heure. 

Le partenariat avec Amazon toujours en vigueur

Toute cette supply chain, dopée à la data et l’intelligence artificielle, permet d’améliorer le service client. Monoprix annonce un NPS qui dépasse les 50 points. En revanche, on peut se demander comment l’offre Naturalia, très accès sur des produits bio et locaux et du vrac, va pouvoir exister face à l’exigence industrielle d’Ocado. Réponse à la rentrée… 

Pour le groupe Casino, l’ajout de volume va lui permettre d'écraser un peu plus les coûts de fonctionnement de sa plate-forme.

En attendant, le partenariat avec Amazon continue en s’appuyant sur la logistique magasin. “Avec Ocado, nous ciblons le gros plein de courses pour la semaine ou le mois avec des paniers à plus de 100-150 euros, tandis qu’avec Amazon nous sommes sur des courses flash, précise Allon Zeitoun. Ce sont deux occasions de consommation différente qui cohabitent.” 

Les autres annonces de Naturalia

•Naturalia compte 223 magasins et ambitionne d’en ouvrir 30 en 2021 dont 25 en franchise.

•L’enseigne mise sur un nouveau concept signature : RILI (pour Réduction, Innovation Local, Image Prix). Le nouveau magasin dans le 4e arrondissement de Paris en est le premier exemple avec énormément d’offre de produits locaux. 

•La part de produits locales est de 5 % chez Naturalia, et l’enseigne compte atteindre les 10 %.

• Naturalia devient le premier distributeur alimentaire a décroché le label BCorp. « Ce n’est pas un aboutissement mais le début d’un chemin, assure Allon Zeitoun, le directeur géénral. Nous avons identifié comment nous pouvions encore progresser année après année. »

Naturalia a aussi annoncé dans la conférence avoir décroché le label BCorp avec 81 points.
Naturalia a aussi annoncé dans la conférence avoir décroché le label BCorp avec 81 points. - © D.R.

Transférer cet article à un(e) ami(e)