Rse

Vinted lève 250 millions d’euros pour rester le porte-étendard de la seconde main de la mode

Par Clotilde Chenevoy | le | Seconde main

Vinted, valorisé à 3,5 milliards d’euros, annonce une nouvelle levée de fonds de 250 millions d’euros. Une opération qui doit lui permettre d’étendre sa présence en Europe et au-delà, tout en investissement dans sa technologique

Vinted lève 250 millions d’euros pour rester le porte-étendard de la seconde main de la mode
Vinted lève 250 millions d’euros pour rester le porte-étendard de la seconde main de la mode

Les projets de seconde main explosent en France, qu’importe le produit. Ainsi, Electro Dépôt a créé la plate-forme Reconomia, C&A doit prochainement dévoiler sa plate-forme de seconde main, Gémo a créé des corners avec Patatam ou encore Ikea instaure des corners seconde main dans ses magasins.

Tous veulent répondre à l’engouement grandissant des consommateurs pour la seconde main. Le marché de la mode de seconde main dans le monde est estimé par Statista à 2,2 billions de dollars d’ici 2025. Un marché que Vinted, qui dénombre 45 millions de membres sur sa plateforme européenne, compte bien truster… La plate-forme annonce une levée de fonds de 250 millions d’euros.

L’investissement  a été mené par EQT Growth, avec la participation d’investisseurs historiques tels que  Accel, Burda Principal Investments, Insight Partners, Lightspeed Venture Partners, et Sprints Capital. 

Une opération financière pour asseoir son assise 

« Nous contribuons à ce changement sismique du marché de la mode de seconde main, permettant des habitudes d’achat plus durables et socialement responsables, a déclaré Thomas Plantenga, p-dg de Vinted. Nous voulons reproduire le succès que nous avons rencontré sur nos marchés européens dans de nouvelles zones géographiques et nous continuerons à investir davantage pour améliorer non seulement notre produit, mais aussi pour garantir que nous contribuons à avoir un impact positif. »

Et pour Carolina Brochado, associée chez EQT Growth, qui rejoint également le conseil d’administration de la plate-forme : « Vinted transforme le marché de la mode de seconde main en Europe grâce à son approche centrée sur le consommateur et à son excellente exécution. »

Vinted compte investir dans son application pour rendre le parcours client encore plus fluide. - © Vinted
Vinted compte investir dans son application pour rendre le parcours client encore plus fluide. - © Vinted

Fondée en 2008, Vinted avait déjà levé en novembre 2019 128 millions d’euros. Cette première opération lui a permis d’attaquer le marché italien en rachetant un concurrent, la plateforme néerlandaise United

Wardrobe. La croissance est aussi venue de l’internalisation de sa plate-forme, où les membres peuvent échanger entre pays. Sur ce point, on peut s’interroger sur le bilan carbone de l’opération et sur les gains réels d’un point de vue environnemental…

Investir de nouveaux pays et améliorer l’expérience client

Autre évolution récente, en plus d’investissements renforcés en marketing au Royaume Uni, Vinted a aussi fusionné et renommé ses applications historiques en Allemagne pour renforcer sa communauté à travers l’Europe.

Avec cette nouvelle levée de fonds, Thomas Plantenga garde le même cap : étendre la zone d’influence de Vinted et peaufiner techniquement sa plate-forme et ses services. Parmi les points d’amélioration, le spécialiste de la seconde main cible plusieurs domaines : la confiance, la sécurité, le paiement intégré, le transport, l’infrastructure  ainsi que de nouveaux outils et fonctionnalités. Pour ce faire, les équipes seront étoffées, notamment dans le bureau allemand de Berlin où se situent les équipes centrales.

Transférer cet article à un(e) ami(e)