Stratégie retail

E-commerce : Carrefour atteint un volume de transactions de 3,3 milliards d’euros en 2021

Par Clotilde Chenevoy | le | E-commerce

A l’occasion de la publication de ses résultats annuels, Carrefour a annoncé avoir réalisé en 2021 une GMV (volume de transactions) e-commerce de 3,3 Md€, en hausse de +12 %.

Carrefour annonce avoir pris des parts de marché e-commerce alimentaire en 2021 sur tous les canaux. - © Carrefour
Carrefour annonce avoir pris des parts de marché e-commerce alimentaire en 2021 sur tous les canaux. - © Carrefour

En 2021, Carrefour a multiplié les initiatives et les investissements dans son activité e-commerce, alimentaire et non alimentaire. Alexandre Bompard, le p-dg de l’enseigne, a dressé un rapide bilan de cette activité lors de la présentation de ses résultats annuels. Et les indicateurs sont au vert. Ainsi, le retailer a réalisé une GMV e-commerce de 3,3 milliards d’euros en 2021, en hausse de +12 %.

Une rentabilité qui s’améliore mais pas d’annonce de profitabilité

Le groupe justifie cette performance grâce aux différents projets menés que sont :

  • L’ouverture de 8 nouveaux centres d’approvisionnement,
  • Le lancement du service de quick commerce « Carrefour Sprint » en partenariat avec Uber Eats et Cajoo, ainsi que la prise d’une participation minoritaire dans Cajoo
  • L’annonce d’un partenariat avec Everli en décembre, pour développer de personal shopper.

Carrefour assure également que le groupe continue d’améliorer la profitabilité des activités e-commerce, sans pour autant annoncer être rentable dans son communiqué. Côté part de part de marché, l’enseigne se réjouit annonçant un gain sur l’ensemble des canaux digitaux, dont +0,8 point de part de marché en Drive (13,1 % de PDM) et +5,9 points de part de marché en livraison à domicile (30,2 %).

L’e-commerce non-alimentaire en plein chantier

Au sujet du non-alimentaire, le groupe nourrit de grandes ambitions. Des chantiers ont été ouverts pour le parcours client se simplifie en ligne avec une navigation plus fluide entre e-commerce alimentaire et non-alimentaire. De plus, en janvier dernier, Carrefour a annoncé la création d’une co-entreprise avec Brut et la création de Brut.Shop, une chaine de live shopping.

Concernant ses ambitions, Carrefour cible de tripler sa GMV à 10 milliards d’euros en 2026. Il souhaite également que l’e-commerce génère 200 millions d’euros de résultat opérationnel courant additionnel en 2026 par rapport à 2021.

Transférer cet article à un(e) ami(e)