Solutions et techno

Avec le nouveau site de Rungis, Carrefour affûte un peu plus sa logistique e-commerce

Par Clotilde Chenevoy | Le | Supply chain

Carrefour a inauguré le 24 novembre son 5e entrepôt en Ile-de-France dédié à la livraison à domicile. Son emplacement et sa taille en font un site stratégique et permet au distributeur de livrer le jour-même.

Avec l’ouverture du site de Rungis, Carrefour annonce la livraison dans la journée. - © Républik Retail / CC
Avec l’ouverture du site de Rungis, Carrefour annonce la livraison dans la journée. - © Républik Retail / CC

Et de 5. Carrefour vient d’inaugurer le 24 novembre sa 5e plate-forme en Ile-de-France, à Rungis. Le nouveau site, exploité par Stef, est entièrement dédié à Carrefour livré chez vous, le service de livraison à domicile. Il vient compléter le maillage parisien déjà mis en place avec les sites d’Aulnay-Sous-Bois, Le Plessis-Pâté, Villeneuve-la-Garenne et Vitry-sur-Seine. Et il joue également un rôle particulièrement stratégique pour le retailer.

Carrefour et Stef ont inauguré ensemble la plate-forme le 24 novembre. - © Républik Retail / CC
Carrefour et Stef ont inauguré ensemble la plate-forme le 24 novembre. - © Républik Retail / CC

En effet, sa taille, de 15 000 m², et son implantation, à moins de 20 kilomètres de Paris, permettent à Carrefour d’améliorer leur service et d’accompagner les ambitions du groupe en e-commerce, qui revendique 34 % de parts de marché sur l’e-commerce alimentaire se référant aux chiffres de Fox Intelligence. Elodie Perthuisot, directrice exécutive e-commerce, data et transformation digitale, a d’ailleurs annoncé lors de l’inauguration que désormais Carrefour proposait une livraison le jour-même pour les commandes passées avant midi. Un argument de poids pour conquérir des parts de marché et capter les gros pleins de courses. Selon une étude de Médiamétrie datant d’avril 2022, pour 43 % des Français la livraison rapide est l’une des principales raisons pour acheter des produits alimentaires en ligne, juste derrière le prix (45 %) et devant le rapport qualité/prix (36 %).

« Ce site ouvre le champ des possibles, estime Mourad Bensadik, directeur e-commerce France et opérations e-commerce groupe chez Carrefour. Il nous apporte 50 % de capacité supplémentaire et il a vocation à devenir le plus gros site de préparation des commandes en Ile-de-France. De plus, la plate-forme joue aussi le rôle de laboratoire d’initiative pour renforcer l’offre frais ainsi que les fruits et légumes. » Soit deux catégories de produits qui jouent un rôle important dans la taille et le montant du panier.

Une plate-forme avec une capacité maximale de 3000 commandes par jour

L’entrepôt de Rungis propose 15 000 références, organisées entre le sec, le frais, et le surgelé. La part de la marque propre doit atteindre à terme 40 % de l’offre, qui suit ainsi la stratégie du plan Carrefour 2026 d’Alexandre Bompard.

L’organisation est encore très manuelle et permet de traiter au maximum 3000 commandes par jour pour 180 000 articles, sachant que les volumes atteignent pour les débuts 1000 commandes journalières. « Nous pourrons augmenter ce chiffre en mettant en place de la mécanisation ou de la robotisation car le bâtiment le permet, précise le directeur e-commerce France. Mais nous ne voulons pas de grosse cathédrale. Nous préférons miser sur des outils qui apportent des gains rapides sur certains tronçons, ou qui viendront améliorer les conditions de travail. »

Les commandes sont expédiées six fois par jour depuis l’entrepôt. - © Républik Retail
Les commandes sont expédiées six fois par jour depuis l’entrepôt. - © Républik Retail

L’un des autres grands atouts de la nouvelle plate-forme est le nombre de quais, 44, qui offre un joli potentiel de départ des tournées. Le site a six cut-off, celui de midi étant le dernier pour assurer une livraison le jour même pour les quatre arrondissements parisiens que le site dessert, en plus de 91 communes du sud francilien. La rapidité du service est un critère particulièrement important pour les consommateurs.

Un OMS maison pour garder de l’agilité

Pour le pilotage de ses flux, Carrefour s’appuie sur un WMS (Warehouse Management System) et un TMS (Transport Management System) du marché, mais il s’appuie sur un OMS (Order Management System) maison. Cet outil d’ordonnancement des commandes est clé dans le pilotage de l’activité et pour sa rentabilité. « Grâce à l’OMS, nous sommes capables de réallouer les moyens en temps réel en fonction des volumeset il sert à la consolidation des commandes », explique Mourad Bensadik. Sur Rungis, Stef traite ainsi le plus tard possible les commandes, tout en respectant la promesse client, afin d’optimiser le chemin de picking et de maximiser le remplissage des camions. L’objectif consiste à atteindre un délai de traitement de 3 à 4 heures entre la prise de la commande et son départ. Au-delà de l’optimisation des process, la data sera aussi précieuse pour comprendre et anticiper les demandes.

L’objectif consiste à atteindre un délai de traitement de 3 à 4 heures entre la prise de la commande et son départ.

Au-delà de Rungis, l’outil sert également à piloter tous les flux e-commerce en France. Si l’Ile-de-France a une pondération plus importante dans l’activité de livraison à domicile de Carrefour, le distributeur possède 6 entrepôts proches de grandes métropoles comme Lille, Nantes, ou encore Aix-en-Provence, ainsi que 19 dark stores installés dans des hypermarchés, en plus de ses magasins. « Disposer d’un OMS maison nous apporte beaucoup d’agilité, conclut le directeur e-commerce. A chaque commande, nous allons affecter la commande au bon endroit pour optimiser notre excellence opérationnelle et baisser nos coûts. » Soit deux éléments clés pour atteindre la rentabilité. Reste à voir si l’inflation va venir rogner le montant du panier ou la fréquence d’achats. Deux autres composants tout aussi importants dans l’équation économique de la livraison à domicile de courses alimentaires.

Les capacités max des 5 sites logistiques de Carrefour en Ile-de-France

• Rungis : 3000 commandes/jour

• Vitry : 2000 commandes/jour

• Villeneuve-la-Garenne : 1400 commandes/jour

• Le Plessis-Pâté : 900 commandes/jour

• Aulnay-sous-Bois : 1000 commandes/jour

Transférer cet article à un(e) ami(e)