Expérience client

Courtepaille expérimente la livraison à domicile depuis une dark kitchen

Par Clotilde Chenevoy | le | Livraison

Pour maintenir une activité malgré la crise sanitaire et la fermeture des restaurants, Courtepaille teste la livraison à domicile. Les commandes ne partent pas d’un restaurant mais d’une cuisine dédiée à cette activité.

Courtepaille expérimente la livraison à domicile depuis une dark kitchen
Courtepaille expérimente la livraison à domicile depuis une dark kitchen

Comme de nombreuses enseignes de restauration, Courtepaille a subi de plein fouet la crise sanitaire et le double confinement. Les 250 restaurants qui composent le réseau, dont un tiers sont des franchisés, ont donc dû fermer leur salle.

Face à cette situation inédite, l’enseigne de restauration se lance dans un service inédit : la livraison à domicile. Vingt restaurants continuent leur activité ainsi en proposant leurs plats via les plates-formes de livraison Uber Eats ou Deliveroo. Le client peut autant commander un burger, qu’une salade ou une cuisse de canard confite.

Un objectif de 120 commandes par jour

Une deuxième nouveauté a été lancée fin 2020, avec l’ouverture d’une dark kitchen dans l’est parisien. Le concept? Un espace en centre-ville a été converti en cuisine et organisé pour la préparation de repas à livrer. Pour la partie livraison, l’enseigne utilise les services de trois plates-formes de livraison Deliveroo, Uber Eats, et Just Eat. Courtepaille s’est fixé comme objectif de réaliser près de 120 commandes par jour d’ici 6 à 9 mois et annonce déjà des premiers résultats encourageants.

Selon le retour sur les prochaines semaines, d’autres dark kitchen pourraient ouvrir pour desservir d’autres métropoles régionales. Car même quand les restaurants pourront à nouveau recevoir du public, des habitudes de consommation auront été prises et le marché de la livraison de repas à domicile restera en croissance.

Transférer cet article à un(e) ami(e)