Solutions et techno

Web3 : La Nouvelle Cave assemble grands crus classés et NFT

Par Clotilde Chenevoy | le | Data

La Nouvelle Cave, enseigne caviste du groupe Casino, innove dans la vente de vins haut de gamme en y ajoutant des NFT.  L’opération, menée avec la Maison Bouey, démarre le 8 septembre. Explications de Gaspard Randon de Grolier, CEO de la Nouvelle Cave.

15 NFT sont associés à des Grands Crus Classés de la Maison Bouey. - © D.R.
15 NFT sont associés à des Grands Crus Classés de la Maison Bouey. - © D.R.

Ce jeudi 8 septembre, La Nouvelle Cave, enseigne caviste du groupe Casino situé à Paris rue Turbigo, invite ses clients pour une foire aux vins. Une offre exceptionnelle a été créée avec la Maison Bouey qui propose des grands crus classés. Pour 290 euros, les amateurs de vins pourront repartir avec une planche de bois estampillée Maison Bouey et un QR Code… Cette dernière est symbolique, derrière cette transaction, les clients achètent en réalité un NFT (Non Fungible Token) qui correspond à une bouteille ou une caisse d’un grand cru, qui est stocké par la Maison Bouey.

Un projet pour faciliter la revente des grands crus

C’est une première en France assure le dirigeant, et ce projet s’inscrit dans la démarche plus globale du groupe d’expérimenter les diverses possibilités avec le Web3 (Metavers, NFT/Blockchain, cryptomonnaie, VR etc). « Nous réfléchissons depuis 2021 sur le sujet des NFT et nous avons étudié de nombreux scénarios, explique Gaspard Randon de Grolier, CEO de la Nouvelle Cave. Notre objectif était de trouver un usage qui apporte de la valeur aux clients amateurs de vins et qui justifie d’avoir recours à cette technologie. Avec ce premier drop de 15 NFT, réalisé en partenariat avec la Maison Boué, nous offrons une nouvelle manière d’acheter des grands crus classés dans une perspective de garde et de revente. »

En effet, les 30 bouteilles qui seront vendues pour cette première opération sont entre 25 à 30 % de leur temps de garde. Elles prendront encore plus de valeur dans 5 ans et plus. Si le client souhaite déguster ce vin, la maison Boué s’occupera de lui livrer son bien en échange du NFT. Et si le client souhaite revendre ses bouteilles, via le NFT, il pourra fournir au futur acquéreur une traçabilité complète, avec des détails sur la date d’achat et les conditions de stockage. Ce dernier pourra même ne pas toucher aux produits et maintenir la garde au sein de la maison Boué. Le stockage est gratuit jusqu’en janvier 2023, puis le coût est de 5 centimes par mois et par bouteille.

Le choix de Polygon pour la blockchain pour limiter les frais

Concernant le volet technique, La Nouvelle Cave a décidé de passer par la blockchain Polygon, « nettement moins cher qu’Ethereum mais utilisable dans les mêmes conditions avec une revente possible sur OpenSea », précise le CEO. L’achat se fera en euros le 8 septembre et les équipes de La Nouvelle Cave créeront véritablement le NFT à la fin de la vente afin de pallier la volatilité de la cryptomonnaie.

Au-delà d’apporter une traçabilité, le NFT permet également de gérer la rétribution entre les différents acteurs lors de la revente. En effet, La Nouvelle Cave, la Maison Boué, et les vignerons toucheront des royalties à chaque transaction, définies par smart contract. Gaspard Randon de Grolier a pu bénéficier de l’expertise du groupe pour gérer financièrement l’encaissement des crypto-monnaies.

Ce premier drop fera suite l’an prochain à un autre scénario autour de l’allocation des vins. Ainsi, les clients pourront acheter des NFT avant même la fabrication d’une cuvée pour réserver des bouteilles. « Actuellement, tout se fait manuellement », souligne Gaspard Randon de Grolier. La technologie apporterait donc un bénéfice pour la traçabilité et de la revente. Reste à voir si les amateurs de vins seront, comme les amateurs d’art, réceptifs aux NFT…

Transférer cet article à un(e) ami(e)