Rse

L’Oréal à fond sur les sciences vertes et les réseaux sociaux

Par Clotilde Chenevoy | le | Eco conception

L’Oréal s’engage un peu plus dans sa transition écologique. Le groupe compte substituer 95 % des ingrédients pétrochimiques au profit de ceux biosourcés d’ici 2030. Et pour le faire savoir, il mise sur le digital, avec un site dédié et une campagne sur les réseaux sociaux.

L’Oréal à fond sur les sciences vertes et les réseaux sociaux
L’Oréal à fond sur les sciences vertes et les réseaux sociaux

« Deux tiers des consommateurs attendent que les dirigeants prennent la parole sur le sujet de la transparence et incarne cette notion de transparence. » Pour Julia Sarhy, directrice des études consommateurs de L’Oréal, si les influenceurs font de plus en plus de pédagogie sur la composition des produits, c’est aussi le rôle des entreprises de jouer la carte de la transparence. D’autant que selon Nicolas Hieronimus, directeur général adjoint de L’Oréal, en charge des Divisions, « les consommateurs accèdent à beaucoup d’informations mais elles peuvent être biaisées ou incomplètes. » Et une mauvaise information relayée sur Yuka ou autre plate-forme d’informations sur les compositions des produits peut avoir de vraies conséquences sur les ventes…

Face à ce constat, le groupe prend donc la parole et mise sur le digital comme caisse de résonance. Du côté du message, L’Oréal compte valoriser son engagement dans la chimie verte et se donne comme objectif d’utiliser 95 % d’ingrédients biosourcés, abandonnant la pétrochimie. « Nous accélérons et amplifions nos actions », pointe Barbara Lavernos, directrice générale recherche, innovation et technologie, qui a rappelé lors d’une conférence que le groupe possède 21 centres de recherche et développement, avec 4000 personnes qui travaillent sur 50 disciplines. Et Stéphane Dhalluin, scientifique et toxicologue en charge de la sécurité sanitaire des produits précise : « Nous y allons étape par étape car nous devons réapprendre à travailler différemment aussi. » Actuellement, 29 % des ingrédients utilisés dans les formules de L’Oréal ont été élaborés selon les principes de la chimie verte.

Via le site L’Autre Côté, L’Oréal Paris affiche tous les détails sur la composition de ses produits et plus.
Via le site L’Autre Côté, L’Oréal Paris affiche tous les détails sur la composition de ses produits et plus. - © L’Oréal

Une campagne sur les réseaux sociaux pour faire dialoguer clients et scientifiques

Pour faire connaître aux yeux du grand public cet engagement, le groupe ouvre un nouveau site web « L’Autre Côté » pour L’Oréal Paris. La promesse ? Tout connaître des produits, de leur composition à leur méthode de fabrication en passant par leur efficacité ou leur packaging. Elle vient en complément du site lancé en 2019, Au cœur de nos produits, qui répond aux questions des internautes sur toutes les marques du groupe.

Au-delà du produit unitaire, le groupe prend aussi position sur l’impact global du produit. Le dispositif d’affichage de l’impact environnemental et social des produits cosmétiques, lancé en juin 2020, se déploie désormais à l’international avec la marque Garnier et progressivement dans l’ensemble des marques du Groupe. 

Par ailleurs, courant mars 2021, l’entreprise menée par Jean-Paul Agon organisera une campagne de sensibilisation sur le sujet de la composition de ses produits. Elle compte permettre aux consommateurs d’échanger avec les chercheurs dans une vingtaine de pays en misant sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, YouTube…). Un pilote a été réalisé en France en janvier, jugé fructueux par le groupe. 

Transférer cet article à un(e) ami(e)